Ouvrir la recherche
Actualité

Concours de poésie des seniors

Mise à jour le 16/02/2021
En fin d’année dernière, s’est tenu le premier Grand Concours de Poésie, s’adressant aux seniors du 17e.
Soixante-quinze participants ont laissé libre court à leur imagination et ont fait partager leurs émotions.
Le jury, présidé par Geoffroy BOULARD était composé d’Alix BOUGERET, première Adjointe au Maire en charge de la Culture, Hélène JACQUEMONT, Conseillère de Paris en charge des Affaires Sociales, des Séniors, de la Prévention, de l’autonomie et de l’Inclusion Numérique, et de Dominique VIBRAC, conférencier pour les Cafés de l’Amitié a rendu son verdict !
Le Maire du 17e remercie chaleureusement chaque participant et les félicite pour leur créativité et leur talent.
  • 1er prix décerné à Monsieur Bernard MOORS pour son poème « Comme je l’aime, mon dix-septième »
  • 2e prix décerné à Monsieur Frédéric BLOCH pour son poème « Aux Batignolles »
  • 3e prix décerné à Geneviève BEAUVARLET « La ronde des fleurs »

Comme je l’aime, mon dix septième
Même avec Faraday, Galvani, et Ampère,
ce n’est pas un quartier que l ’on dirait branché,
mais partout il me parle de souvenirs très chers.
Que passent les années je l ’ai toujours aimé.
Le tout premier Tarzan de Johnny Weissmuller
c’était au cinéma près de la place Pereire,
mes amours d’enfance naissent au Pont Cardinet,
à la Salle Wagram j ’acclame Sydney Bechet,
jeune marié je demeure Porte de Champerret,
même si ma voiture découche Porte Pouchet.
Le Parc Monceau me voit courir ou dessiner,
je trouve de bons conseils dans la rue Fortuny
et c’est près des anciens Magasins Réunis
qu’aujourd’hui je cultive l ’art d’être un bon grand-père,
remerciant Carnot de tous les lauriers
par mes petits enfants chaque année récoltés.
Du square des Épinettes jusqu’à l ’école Bessières
de la cité des Fleurs au Palais des Congrès
je pourrais continuer à faire l ’inventaire de tout ce qui me plait dans mon cher dix septième
il y fait si bon vivre, comprenez que je l ’aime.
assez de souvenirs, il est temps de me taire.

Bernard MOOR
Gagnant du premier prix de concours de poésie