Ouvrir la recherche
Actualité

Crise sanitaire et gestes barrières à l’école

Mise à jour le 06/01/2022
Jeudi 6 janvier 2022
Alors que la rentrée de janvier se déroule dans des circonstances plus que compliquées pour les personnels, mais aussi pour les enfants et les familles qui ont découvert un nouveau protocole la veille du retour à l’école, la mairie de Paris est à la traîne pour installer les capteurs de CO2.
En effet, la mairie du 17ème a appris que le déploiement de capteurs de CO2, qui participent aux gestes barrières pour lutter contre la propagation du Covid, était retardé pour la majeure partie des écoles parisiennes.
Pourtant, en octobre 2021, l’adjointe à la Maire en charge de la Santé avait annoncé l’installation de 2 400 appareils dans les 1 340 crèches, écoles et collèges durant les mois de décembre et janvier, et affichait un objectif de 2 900 appareils installés en janvier 2022.
Or, seule une poignée d’écoles dans 3 arrondissements bénéficiera finalement de ces équipements dans l’immédiat. C’est inacceptable dans les conditions actuelles de circulation du virus.
Voilà près de 2 ans que le sujet de la qualité de l’air respiré par les enfants parisiens dans les classes est au cœur de la gestion de l’épidémie et de l’enjeu de continuité pédagogique.
Il est donc inadmissible que la Maire de Paris, dont le budget annuel s’élève à 9 milliards, justifie aujourd’hui son retard dans le déploiement de ces appareils dans toutes les écoles parisiennes, sur le seul motif du manque de moyens financiers octroyés par l’État pour l’investissement de ces appareils.
Sans attendre et alors que ce n’est pas de son ressort, la Mairie du 17ème arrondissement avait déjà, de son côté et sur son propre budget, équipé 9 des 23 crèches municipales et 17 des 21 écoles maternelles, soit 98 capteurs en tout, et s’apprête à en installer dans les 14 crèches et haltes-garderies restantes de l’arrondissement qui n’en sont pas dotées à ce jour.
Le Maire du 17ème arrondissement en appelle donc à la responsabilité de la Maire de Paris afin qu’elle respecte ses engagements et que toutes les écoles parisiennes soient équipées de capteurs CO2 d’ici à la fin du mois de janvier, ainsi qu’elle l’avait promis en octobre dernier.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations